L´homosexualité de Freud

L´homosexualité de Freud soutient que l´amitié de Freud avec Fliess, dont les effets de transfert orientent le désir inconscient de Freud et ses symptômes, joue un rôle crucial pour la découverte de la psychanalyse. Ainsi, Freud problématise l´homosexualité masculine à partir de son rejet social pour en produire une définition sophistiquée et élargie participant à (et de) l´autonomie du champ : plus il approfondit sa compréhension du fait homosexuel et en étend la surface définitionnelle, plus le terme « homosexualité » condense de significations englobant choix d´objet et narcissisme, entrée dans la paranoïa, lien social et transfert dans la cure. 1910 est le moment homosexuel de Freud où, du cas Léonard au cas Schreber, il livre des résultats cruciaux sur les ressorts inconscients du désir homosexuel dont les effets contribuent au renouvellement de la métapsychologie par l´introduction du narcissisme.

Lionel Le Corre, psychanalyste, docteur en anthropologie psychanalytique à l´université Paris Diderot, est membre du Cercle international d´anthropologie psychanalytique.

Link zum Shop